Retour à l'index

 
CADRES DE SANTE
 
 
 
 
 
EPREUVES INTEGREES
 
LIENS
 
MOTEUR DE RECHERCHE
 
 
PLAN DU SITE
 
LES NOUVEAUTES

ETUDIANTS

FABRICE
JACQUART



OPHELIE
GERONNEZ

PHILIPPE
DREZE
 
  La page consacrée aux ETUDIANTS et à leur(s) PRODUCTION(S)


Sur cette page sont rassemblés toutes les PRODUCTIONS des ETUDIANTS
Toutes sections confondues : CADRES - EDUCATEURS - AIDE-SOIGNANTE - A
IDE-FAMILIALE
Pour l'équivalent Prof, par CLIC
Ne soyez PAS raisonnable, prenez TOUT en même temps !
Il y a, bien sûr, les EPREUVES INTEGREES de ces sections : CADRES - EDUCATEURS - AIDE-SOIGNANTE ... MAIS AUSSI

Les auteurs sont des ETUDIANTS

Un peu comme le jardin du réservoir, en passant de l'écriture à la lecture, du producteur au consommateur, nous partageons nos ressources encore et toujours.
Nous les développons aussi en les laissant ouvertes à la critique. L'un ou l'autre d'entre nous a pris le risque de mettre et soumettre son écriture à la lecture du réservoir. C'est sans doute une invitation !
Alors si l'aventure vous tente, n'hésitez pas à prendre la plume pour planter votre créativité dans le jardin des idées, des pensées et des actions du réservoir.Vous voulez participer ; adressez votre bafouille, billet d'humeur, commentaire de texte, poème ou prose à prof@lereservoir.eu

Manipuler : bien ou pas.
Manipuler honnêtement, est-ce possible ?
Après avoir lu "Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens" (Joule & Beauvois), Julien nous propose sa lecture, sa synthèse.
Richard pose une question d'actualité : "êtes-vous CHARLIE ou non ?"
Nicolas, un Pegasus, joue au critique de cinéma et analyse "Le domaine des Dieux". A qui le tour ?
ATTENTION aux âmes sensibles, s'abstenir ou ECRIRE.
Certains l'ont fait ! Merci ou bravo ou ...

CLIC

Vanessa nous propose deux vidéos ; l'une traite du POUVOIR du soin et l'autre du CARE ou prendre soin !
Et il est de retour, Richard, non pour crâner de son diplôme, mais pour s'interroger ... : une histoire d'oiseau et de cage ?
Richard (Abundantia) a révélé son éponymie et aussi son goût pour l'écriture qui "dit". Il écrit CECI au sortir de son EI !

CLIC

Cette oeuvre qui a été notre UNE a suscité une réaction d'un étudiante, Epona, bien connue sur le forum.
Vouloir sortir du cadre et s’arrêter à la vue du monde extérieur.
Cette fuite apparaît ainsi stoppée par quelque chose dont chaque esprit pourra lui donner sa propre forme, humaine ou animale, fantomatique ou réelle. La représentation que nous nous faisons d’une œuvre est, selon nous, fonction de notre état d’esprit. Lire la suite.

Une chèvre bêle… Une chèvre bêle…mais au juste, dans quelle prairie se trouve-t-elle ? Selon les rumeurs, fondées ou non, la section cadre de santé de notre petite école est en souffrance. Les abandons sont monnaies courantes, on parle ça et là d’une lourde charge de travail. Les comparaisons avec d’autres écoles vont bon train. Les classes sont visitées par les instances supérieures de l’institution, …bref les petits bruits de couloir se transforment doucement en vacarme. Mais qu’en est-il vraiment ?
Lire la suite de l'article de Rony (Flamarosa)

Sinoué nous a fait ce " Reporting de ce qui aurait dû être un bon moment " :
L’an passé, je participais déjà en tant que membre du public à la soutenance des TFE, section cadre en soins de santé. En résumé, j’avais été frappé par la non compréhension des finalités du débat parachevant la présentation du TFE ; celui-ci étant très souvent vécu comme une ultime torture de la part du corps professoral plutôt qu’un échange entre professionnels. De manière imagée, l’aspirant ressentait cette étape comme un passage devant le peloton d’exécution plutôt qu’une invitation à une partie de ping-pong (questions-réponses). Cette année, espérant secrètement que le message avait été (re-)diffusé tant au niveau des soutenants que des personnes constituant le public, je me suis rendu plein de curiosité à cette nouvelle session de soutenance. Cet après-midi fut également l’occasion de rencontrer des « anciens » de ma promotion ainsi que de nouveaux aspirants cadres venus observer comment se déroule cette ultime étape du cursus. Ensemble, nous avons assisté à un événement pour lequel, à l’heure actuelle, j’éprouve toujours des difficultés à ...
Lire la suite « Reporting de ce qui aurait dû être un bon moment »
Le retour de Christophe, notre infirmier et écrivain ! Après la parution de la bafouille n° 5, traitant du CARE, notre cadre "pétri d'humanitude" nous laisse sa réaction, son avis : la plume est acérée ! L'article est intitulé " Le « care » dans les soins de santé au service de la citoyenneté … Un concept novateur ? La réalité de demain ?" et peut être téléchargé.
Expérience chez les Funambules : après avoir partagé un cours de gestion de l'information et un cours d'informatique bien singulier, ils ont réalisé leur "devoir". Leur réalisation est désormais accessible : mutualisons nos potentiels ! Pour accéder au cadeau des Funambules, "clic sur l'image".
Parole d'un éduc au sortir de sa formation
NDLR : Ces considérations devraient toucher nombre d'étudiants, d'hier, d'aujourd'hui ou de toujours !
Je suis vraiment heureux d'avoir réussi mon TFE et ma formation d'Educ. Je suis fire d'avoir réussi à faire part et à transmettre l'approche par laquelle j'aborde ma profession. J'ai réalisé que réaliser un TFE, c'est comme porter un "bébé". En ce sens, il y a une grande part de nous-même que nous donnons aux autres. On se découvre soi-même dans la façon d'aborder notre future profession et/ou d'aborder plus généralement "la vie". Je pense que si on ne se rencontre pas vraiment à travers son TFE ; alors on passe à côté de quelque chose... à côté de notre propre singularité. Si certains échouent au TFE, est-ce oarce qu'ils n'ont peut-être pas eu la chance de se rencontrer. C'est peut-être de cela dont souffre ma section "educ" !
TOM
De la mythologie grecque, Prométhée prend des risques (ce n'est pas la première fois) et laisse en pâture sa réaction face à un article du Monde. Le mythe de Prométhée est utilisé par Platon dans sa discussion avec Socrate ou, plus proche, par Bachelard. Le comparant à l'"Oedipe intellectuel", l'épistémologue l'énonce ainsi : « toutes les tendances qui nous poussent à savoir autant que nos pères, plus que nos pères, autant que nos maîtres, plus que nos maîtres ».
Pour la lecture !
Deux Funambules, bien différents, vous livrent leur regard sur la profession infirmière.
Régine
nous invite à l'autonomie par la découverte de nouvelles voies : c'est à nous d'inventer notre avenir. Dans la même perspective, Sophie nous exhorte à la créativité et même, si elle ne le dit pas clairement, à l'audace. Bonne lecture.
Un "franc-tireur" chez les Eurotestudo : Christophe nous invite à prendre une nouvelle arme, la plume ! Voilà un premier article qui sied à merveille à cette rubrique qui ne demande qu'à se remplir. Dites Mr de la Fontaine, qui de la tortue ou du lièvre a gagné la course ?
Titre : Être infirmier et écrivain.
Extrait de son épreuve intégrée, Delphine, une "Socrate" vous propose sa ligne du temps modélisant ainsi l'évolution du concept de compétence et de son évaluation. Histoire (c'est le cas de le dire) de rompre avec du texte et des mots : Ligne du temps.
Haut de page