Retour à l'index

 
CADRES DE SANTE
 
 
 
 
 
EPREUVES INTEGREES
 
LIENS
 
MOTEUR DE RECHERCHE
 
 
PLAN DU SITE
 
LES NOUVEAUTES

ETUDIANTS

FABRICE
JACQUART



OPHELIE
GERONNEZ

PHILIPPE
DREZE
 
 
Les promotions de la section cadres de santé

Chaque année, les étudiants choisissent ensemble d'attribuer un nom à leur promotion. Question d'identité ! Chaque groupe se détermine en affichant ci-dessous les raisons de ce choix. Les lignes sont le fruit d'un exercice communautaire.
Du plus ancien au plus récent : Coquelicots, Ab initio, Socrate, Eurotestudo, Funambules, Abundantia, Flamarosa, Mehr licht, Studiolo, Pegasus , Chrysalide, Fourmis tandis que le petit dernier s'appelle UNITAS ! Les autres suivront !

 

Unitas

« Union Novatrice Indivisible permettant la Transformation grâce à l’Amitié et la Solidarité »

Malgré les apparences, ceci n’est pas une réplique des Avengers ! En latin, Unitas signifie unité et Unitas Virtute, l’union fait la force. En début de première année, un étudiant nous a offert, à son retour de Chichén Itzá au Mexique, un porte-clés. L’emblème représenté signifie la solidarité, l’union et l’entraide. Il nous parut évident que ce symbole deviendrai notre totem. Il est l’identité de notre groupe, de nos valeurs.
Lors des premiers des cours, nous avons étudié la dynamique de groupe avec l’importance d’interagir, de se soutenir mutuellement, tout en se positionnant comme de futur cadre. Notre but commun en débutant cette formation est d’aller jusqu’au bout afin d’obtenir notre diplôme de cadre de santé. Très vite, il s’est formé une cohésion de groupe, une solidarité et comme cité en cours, une interdépendance est née. De cette unité organique, nous retirons le meilleur de nous-même en se serrant les coudes. La force de notre unité est l’assemblage de nos différences apportant à la notion de groupe un caractère unitaire et dynamique. Ces dissemblances sont : nos différences d’âges, nos expériences de vie, nos caractères mais aussi, nos horizons de travail ou culturels divers. Cette unité grandira grâce à toutes les réflexions que nous mènerons, en repoussant nos limites selon les difficultés ou situations que nous rencontrerons. Ces citations résument bien notre Unité :
« Regarder autour de vous, tout est nécessaire et toutes choses vont ensemble. C’est une unité organique ; personne n’est plus haut et personne n’est plus bas, personne n’est supérieur et personne n’est inférieur. Chacun est incomparablement unique… » Osho
« Tout groupe humain prend sa richesse dans la communication, l’entraide et la solidarité visant à un but commun : l’épanouissement de chacun dans le respect des différences » F. Dolto
« L’essence d’un groupe ne réside pas dans la similitude ou la dissemblance de ses membres, mais dans leur interdépendance. (…) On peut caractériser un groupe comme un tout dynamique. (…) » K. Lewin

Fourmis

Ce totem s’est imposé à nous tout naturellement car nous nous sommes aperçues que nous étions très solidaires les unes envers les autres. Nous avons également créé un groupe de discussion où il est possible de poser des questions, d’exposer une difficulté par rapport aux cours, où l’on se soutient aussi lors des petites baisses de régime ou tout simplement pour y faire des plaisanteries.
La comparaison avec ce petit insecte est donc évidente. Les fourmis sont considérées comme des insectes sociaux formant des colonies. Elles ont une division au travail, partagent, parviennent à soulever plusieurs fois leur poids et communiquent entres elles. Tout ceci leur permet d’avoir une capacité à résoudre les problèmes complexes. Elles sont également capables de s’adapter à tous les milieux. Ne sous-estimez surtout pas la grandeur et la force des fourmis !

« La fourmi individuelle a l’idée de la manière de passer un obstacle, mais n’a pas le pouvoir musculaire pour déplacer la charge. Le groupe est là pour amplifier la force du chef de file afin qu’il puisse effectivement mettre en oeuvre son idée.» (O. Feinerman).

« Plus l'obstacle est élevé, plus il nous oblige à nous surpasser. » (B. Werber).

Chrysalide

Comme une chenille se développant en papillon, nous espérons nous développer et franchir le stade ultime faisant de nous un papillon prêt à prendre son envol vers notre future profession de cadre. Leur développement est souvent difficile et semé d’embûches.  C'est une des causes que cette espèce soit en voie de disparition telles sont notre profession et notre formation. Vous comprenez  sans doute pourquoi notre choix s'est arrêté là ! 
Chrysalide: nom donné à la nymphe des lépidoptères, étape intermédiaire entre la chenille et le papillon.

Courage
Réflexion
Humilité
Y arriver
Solidarité
Association
Labeur
Investissement
Difficulté
Ensemble
Pegasus

Participation Entraide Groupe Association Simplicité Unité Solidarité

Ces mots nous ont rassemblés, ils nous ont fait mûrir et continuent encore... Pégase vient du latin pegasus, Pégase s'élève dans les airs ; comme nous, étudiant, nous élevons au cours de ces années de formation. Pégase étant un créateur de sources, il nous rallie à son imaginaire, à sa pensée poétique. Pégase est décrit comme l'allié des poètes qu'il assiste quels que soient leurs écrits. Notre promotion fait de nous tous une source d'inspiration pour les autres et pour chacun d'entre nous. Equidé ailé, fidèle mais raisonnable, il traversera fièrement, simplement et solidairement ces années de dur labeur méthodologique. Cet ami des Muses réunira en toute simplicité les divers esprits vers la lumière de l'Olympe. Groupe et autonomie, ne perdons pas nos plumes. À la fin de notre cursus, nous laisserons notre trace, individuellement ou ensemble, tous liés et libres en même temps. Serons-nous une constellation comme Pégase ou une étoile filante. Cette formation n'est que le début d'une longue formation ...

Studiolo ou la curiosité comme motivation...
Studiolo devient en passant de l’italien au français : cabinet de curiosités. Il est d’abord l’endroit de travail où les rois et princes de la Renaissance se retiraient pour lire ou écrire. A l’aménagement particulièrement soignée, ces cabinets de travail des puissants seront ouverts à la philosophie comme à l’art. Le cabinet de curiosités va se populariser et on y collectionne de multiples objets, merveilles et autres curiosités. Ces endroits participeront à leur manière au développement de la science. N’est-ce pas la curiosité qui nous fait pousser la porte d’un musée ou d’une bibliothèque ?
L'étymologie latine de curiosités est curiosus, dérivé de cura : soin, souci. Le souci du cadre ne serait- il pas le soin au patient réalisé par l'équipe ? La curiosité bien que considérée comme « un vilain défaut », révèle toutefois un certain dynamisme de l'esprit, une disponibilité voire une réceptivité aux autres. La curiosité est productrice de questionnements nous rappelant la démarche soignante. Lorsqu'elle devient plurielle, elle peut être de divers ordres : intellectuelles, artistiques, d'esprit, créatrices, malsaines, bien placées...
L'individu curieux de l'avenir, des autres, de la vie tout simplement, puise alors dans cette curiosité une ou des motivations à agir. L'esprit curieux est cette aptitude à s'émerveiller devenant ainsi source de créativité et d'innovation. N’y a-t-il pas là quelques compétences pour un cadre ?
« Licht, Mehr licht » (« De la lumière, plus de lumière ! »)

Johann Wolfgang Von Goethe est le précurseur du mouvement romantique européen du XVIIIème siècle, et sans doute l’une des grandes figures de la littérature allemande. Cette phrase prononcée par l’auteur au moment de s’éteindre a plusieurs interprétations. Avant de mourir Goethe a demandé plus de lumière et on a ouvert en grand les rideaux de sa chambre. Mais cette phrase a donné lieu à une polémique : serait-ce un dernier trait d’esprit ?
En effet on peut le croire, car ce grand poète, dramaturge, théoricien de l’art et homme d’état, était aussi un scientifique et a proposé en physique une « théorie de la lumière ». On a donc préféré privilégier cette  idée intéressante et on interprète ce dernier vœu comme une aspiration à toujours plus de savoir, de connaissance. C’est peut-être l’ultime conseil de ce grand homme : « cherche toujours plus de lumière ! »
De plus, Goethe faisait partie des Illuminati, ce groupe d’intellectuels allemands : les illuminés de Bavière, qui se réclamaient de la philosophie des lumières, comme Diderot, Voltaire, D’Alembert, et pourraient être à l’origine de la Révolution Française. Cela fait beaucoup de lumière au-dessus et autour de lui pour être une coïncidence !
Nous aussi, au cours de notre formation, nous serons amenés à nous dépasser, à développer de nouvelles compétences professionnelles, pour finalement nous permettre de nous affranchir ! Le point de départ de cette progression sera bien évidement l’apprentissage de nouvelles connaissances, mais aussi et surtout, la connaissance de soi ! Clin d’œil à un autre grand homme et philosophe : Socrate ! C’est pourquoi nous avons choisi cette citation comme totem, puisque tous ici nous aspirons à progresser dans notre choix professionnel, à nous améliorer en tant que personne, et que chaque jour nous cherchons un peu plus de lumière pour éclairer notre futur. De plus, elle est émouvante car chacun peut l’interpréter à sa manière, non seulement au sens littéral, mais aussi au sens religieux, scientifique ou humain, sachant que la lumière, si elle brille pour tout le monde, brille pour chacun de façon différente.

FLAMAROSA :

Issu d’un imaginaire collectif, Flamarosa est né dans l’allégresse d’une promotion naissante et dans l’humour et la dérision d’un groupe à la cohésion grandissante.  Flamarosa, ce sont d’abord les neuf initiales de nos prénoms, neuf lettres harmonieusement reliées entre elles et inséparables, neuf lettres en quête de sens et d’unité.  
Tel un Prométhée dérobant le feu aux Dieux-professeurs, le Flamarosa est à la recherche de savoirs, de connaissances.  Il cherche à savoir « autant que ses pères, plus que ses pères, autant que ses maîtres, plus que ses maîtres » (Bachelard (ndlr)) .  Telle une rose, la reine des fleurs, le Flamarosa est à la fois universel et en même temps impossible à cerner.  Il décline sous des aspects et des couleurs innombrables, des qualités voire des vertus multiples, échappant par là à toute tentative de compréhension de son essence même.  Flamarosa est une force qui va… 

ABUNDANTIA :

Abundantia est la déesse romaine de l’abondance et de la fécondité. L’abondance peut être interprétée en richesse d’idées et facilité d’élocution. Pour notre groupe, cette notion d’abondance nous fait aussi penser à la quantité, quantité d’idées comme prémices de la qualité. En effet, en recherchant des idées pour résoudre un problème ou pour innover, un certain nombre de pistes sont émises et l’une de ces pistes, même saugrenue ou loufoque, peut aboutir à un réel changement… Quant à elle, la fécondité peut être employée pour l’écrivain pour décrire la créativité et l’imagination…
Puissions-nous être les investigateurs et les concepteurs de cette abondance !

FUNAMBULES :

Comme un acrobate se déplaçant sur une corde, nous espérons pouvoir gravir les différentes étapes et franchir les difficultés que nous rencontrerons. Le funambule s'aide de son balancier pour éviter de tomber ; nous, nous comptons sur notre solidarité pour arriver au bout du challenge.
Le funambule est un artiste qui prend gracieusement de la hauteur et qui a une vision « macroscopique » de son environnement aux multiples facettes. Le parcours est difficile, les métiers du cirque demandent beaucoup d'exercices, de renoncements et de pugnacité.

EUROTESTUDO :
Ö Eurotestudos ! Ö aspirants cadres ! Ecoutez vos origines… Vous comprendrez mieux le poids de votre mission !
La tortue est un animal qui existe depuis plus de 250 millions d’années. Il est omniprésent dans la mémoire des hommes et des civilisations. Dans la quasi-totalité des civilisations anciennes, la tortue a été essentiellement un symbole de longévité et de sagesse. Cela tient, bien sûr, à sa très longue durée de vie mais aussi à sa discrétion face aux événements qui rythment le monde. La lenteur de ses déplacements la fait figurer comme une digne représentante de la sagesse… et de l’art d’avoir toute l’éternité devant soi.
Cette longévité de la tortue et la stabilité de sa carapace pendant des siècles après sa mort a également intrigué les devins qui lui attribuèrent une véritable connaissance de l’avenir cachée dans les motifs de sa carapace. En jetant la carapace dans le feu de la terre, on pouvait voir les esprits célestes communiquer avec les hommes en inscrivant des symboles par les craquelures et fêlures causées par le feu sur les carapaces…
Dès lors, symbole de longévité (carrière de cadre !) ; Source de sagesse (connaissances du cadre !) ; Et source de force (cadre « leader » !) , La Tortue, c’est notre Totem !
Lire le texte intégral.
SOCRATE :

Etant un des pères de la philosophie, Socrate nous a surtout interpellé par un raisonnement qui semble convenir à notre parcours initiatique. En effet, fils de sage-femme, il disait de sa mère qu’elle aidait le corps des femmes à accoucher. De là est née la métaphore : Socrate tente d’accoucher les idées et les pensées qui gisent dans l’esprit des hommes sans qu’ils n’aient réellement conscience de celles-ci. Il aboutit alors à l’élaboration du questionnement dit « socratique » : technique didactique où l'on pose des questions constructives dans le but d'aider les autres à apprendre sans les braquer. En ce sens, se poser des questions est une méthode pour amener les gens à réfléchir sur un sujet.

AB INITIO :
Du latin INITIO, c’est le commencement.
L’option de cette formation de cadres est, à notre avis, un commencement vers une autre dimension de notre profession. Elle n’est pas un aboutissement à quelque chose mais bien un début, une ouverture vers d’autres horizons qui se veulent différents, plus élargis. En route vers une Xème dimension ! Cette formation exprime un désir, secret ou avoué, notre désir d’ouvrir de nouvelles portes et de tendre à un nouvel épanouissement professionnel et donc quelque part personnel.Ave à toutes et tous !
COQUELICOTS:

Le coquelicot est une fleur des champs fort répandue. Fleur fragile mais néanmoins volontaire, elle revient chaque année. C’est peut-être pour cela que nous l’avons choisie. Son apparence éphémère est en contraste avec son obstination à éclore après chaque printemps. Renouveau dans son éternelle présence.
Dans l’ancien français, le coquelicot s’écrivait coquericoq en tant que variante de l’onomatopée "coquerico" désignant le coq rappelant une métaphore entre la crête de l’animal et la couleur de la fleur. Voilà une association amusante entre une fleur délicate et persévérante et un animal charriant dans ses plumes une foule d’adjectifs et d’expressions de la fierté !
Vous ajoutez à cela le symbolisme de la couleur rouge représentant la créativité, le feu, la pudeur mais aussi la passion et vous comprendrez sans doute pourquoi notre choix s’est arrêté là !

  Vers le haut