Retour à l'index

 
CADRES DE SANTE
 
 
 
 
 
EPREUVES INTEGREES
 
LIENS
 
MOTEUR DE RECHERCHE
 
 
PLAN DU SITE
 
LES NOUVEAUTES

ETUDIANTS

FABRICE
JACQUART



OPHELIE
GERONNEZ

PHILIPPE
DREZE
 
 

La bafouille n°8 du Prof

 

Lundi 17 octobre 2017

BAFOUILLE AUX ÉDUCATEURS MAIS PAS QUE ... Le texte peut être téléchargé.

Depuis le temps ... alors PROFITONS-EN

La polémique autour des dispenses m’autorise à publier et diffuser ce billet d’humeur. Le contenu de celui-ci n’expose que l’avis du Prof que je tente d’être. Je ne vous dispense pas d’y réfléchir et même d’en discuter !
Il est heureux de constater la mobilisation de « certains » étudiants, preuve d’une certaine vitalité. Toutefois, j’attire l’attention des étudiants sur la propriété forte du travail, de l’investissement dans votre formation qui évitent bien des désagréments comme des secondes sessions, des demandes de dispense ou de report allongeant dangereusement la durée de vos études et donc l’accès à un travail rémunéré en fonction de votre qualification.
Je crois savoir que « certains » utilisent, détournent donc, ces dispositifs de promotion sociale afin d’organiser leur charge de travail, sans oublier de recourir si nécessaire au sacro-certificat médical ; probablement au détriment de ceux qui en ont réellement besoin (pas du certif mais des dispositifs).
Aucun système technique ne remplacera l’interaction formatrice entre un étudiant et son enseignant. Est-ce à des éducateurs qui faut proférer pareille affirmation ? Sollicitez vos professeurs pendant les séances de cours en posant des questions, en avançant une proposition, en débattant de vos idées afin de construire votre réussite. Pour cela, comme une évidence, il faut être présent aux cours et, plus encore, y participer entièrement.
Alors, en ce qui me concerne, si vous sollicitez une dispense pour l’une de mes activités d’apprentissage, il vous faut d’abord avoir réussi celle-ci à hauteur d’au moins 50  %. Plus ou mieux est un encouragement à étudier votre demande. Deuxième élément : il vous faut donc demander car rien ne sera automatique (« pas de bras, pas de... »). Cette demande se fera par courriel ou par un contact direct témoignant de vos motivations, y compris dans votre avenir professionnel. A la suite de celle-ci, je considèrerai votre investissement, en me souvenant de vos présences, de votre présence active aux cours, de la qualité de vos évaluations.
Ah oui, j’allais oublier, je viens de temps à autre vous écouter présenter vos Epreuves Intégrées !

Bon et beau travail

Patrick

N'hésitez pas à relire la bafouille n° 7 qui cause de seconde session
Patrick vous invite à reprendre le fil de l’araignée. Vers le haut de page
Le texte peut être téléchargé.